Les 240 verbes de base en grec

N.B. La colonne de gauche contient une majorité de formes simples, c’est-à-dire sans préfixes. Ce ne sont pas forcément les formes les plus fréquentes, mais le sens des formes composées peut être déduit, en général, du sens du radical et de celui des préfixes.
Seules les formes composées les plus fréquentes sont indiquées.


ἀγανακτέω-ῶ je m’irrite, je m’indigne
ἀγαπάω-ῶ j’aime (latin diligo), je suis satisfait de
ἀγγέλλω j’annonce. D’où ἐπαγγέλλω je proclame, j’ordonne, je promets (surtout à la voix moyenne avec cette acception)
ἀγορεύω je parle en public, d’où ἀπαγορεύω j’interdis, je renonce ; δημηγορέω-ῶ je parle devant le peuple ; κατηγορέω-ῶ j’accuse προαγορεύω je prédis, je préviens, je proclame ; προσαγορεύω je parle à, j’appelle, συναγορεύω je soutiens, je défends
ἄγω je conduis, j’emmène, je passe [du temps] (latin ago), d’où εἰσάγω j’introduis (et bien d’autres verbes dont le préfixe indique le sens : ἀνάγω (qui peut signifier « j’emmène en haute mer »), ἀπάγω, διάγω, εἰσάγω, ἐξάγω (qui peut signifier j’excite ; au moyen ἐξάγομαι je provoque, je fais naître), ἐπάγω (peut signifier « j’attire à moi »), κατάγω (je fais descendre, ou je descends), προάγω, προσάγω (peut signifier j’attire à moi), συνάγω,...
ἀγωνίζομαι (racine de ἄγω) je combats
αἰνέω-ῶ je loue, j’approuve (latin laudo). D’où ἐπαινέω-ῶ je loue, παραινέω-ῶ j’exhorte
αἱρέω-ῶ je prends (latin capio), αἱρέομαι-οῦμαι moyen : je choisis, d’où ἀναιρέω-ῶ, ἀφαιρέω-ῶ, διαιρέω-ῶ je divise, ἐξαιρέω-ῶ j’enlève, je détruis, καθαιρέω-ῶ je tue, προαιρέομαι-οῦμαι moyen je choisis de préférence, ὑφαιρέω-ῶ je soustrais
αἴρω (ou ἀείρω) je lève, j’élève (latin tollo) ; d’où ἐπαίρω je lève, j’excite (ἐπαίρομαι je m’enorgueillis de)
αἰσθάνομαι je perçois, je comprends (latin sentio)
αἰσχύνω j’enlaidis, je déshonore (latin foedo), au moyen j’ai honte (latin me pudet)
αἰτέω-ῶ je demande (latin rogo). D’où ἐξαιτέω-ῶ je réclame. Sur la même racine : αἰτιάομαι-ῶμαι j’accuse de
ἀκολουθέω-ῶ j’accompagne
ἀκούω j’entends, j’écoute, j’entends dire que (latin audio)
ἁλίσκομαι je suis pris, je suis condamné. D’où ἀναλίσκω je dépense, ou je supprime
ἀλλάττω je change, j’échange (latin muto). D’où ἀπαλλάττω je délivre (à la voix passive : je me débarrasse, ou me réconcilie), διαλλάττω j’échange, je réconcilie (au passif : je me réconcilie)
ἁμαρτάνω j’échoue, je me trompe, d’où διαμαρτάνω, ἐξαμαρτάνω (mêmes sens approximativement)
ἀμύνω j’écarte, ou je défends (latin defendo)
ἀμφισβητέω-ῶ je conteste, je discute (latin ambigo)
ἀναγκάζω je contrains (latin cogo)
ἀνοίγω ou ἀνοίγνυμι j’ouvre (latin aperio)
ἀξιόω-ῶ (même racine que ἄγω) je juge digne de, je pense qu’il faut, je demande
ἀπατάω-ῶ je trompe (latin fallo). D’où ἐξαπατάω-ῶ (même sens à peu près)
ἀπολαύω je jouis (latin fruor)
ἅπτω j’ajuste, et ἅπτομαι moyen je touche
ἀρέσκω je plais (latin placeo)
ἀρκέω-ῶ j’écarte (latin arceo, je résiste, ou je suffis. D’où ἐξαρκέω-ῶ je suffis
ἁρπάζω je saisis, je m’empare de (latin rapio). D’où διαρπάζω je dévaste, je pille
ἄρχω je commence, je commande. D’où ὑπάρχω je suis au début, je suis à la disposition, je suis.
ἀσκέω-ῶ j’exerce, je pratique (latin exerceo)
ἄχθομαι (racine de ἄγω) je suis chargé, accablé
βαίνω je marche, je vais (latin gradior). D’où ἀναβαίνω (qui peut signifier « je monte à cheval »), ἀποβαίνω (qui peut signifier j’aboutis), ἐμβαίνω, καταβαίνω, παραβαίνω (qui peut signifier je néglige, ou je transgresse), συμβαίνειν (qui peut signifier « survenir », de même que ἐκβαίνειν)
βάλλω je jette (latin jacio), d’où ἀναβάλλω (qui peut signifier « je reporte, je diffère »), διαβάλλω (je désunis, ou j’accuse), ἐκβάλλω, ἐμβάλλω, καταβάλλω (j’abats, je rejette), μεταβάλλω (je change), περιβάλλω, προβάλλω (je propose, ou je m’abrite derrière), προσβάλλω, συμβάλλω (peut signifier je compare, j’échange, je contribue), ὑπερβάλλω (signifie souvent surpasser)
βασανίζω je mets à l’épreuve, je torture
βιάζομαι je force ; je traite avec violence
βιόω-ῶ je vis (latin vivo)
βλάπτω je nuis (latin noceo)
βλέπω je vois, je regarde
βοηθέω-ῶ je viens au secours de
βουλεύω (racine de βάλλω) je délibère, de décide (actif et moyen). D’où ἐπιβουλεύω je complote, συμβουλεύω je conseille
βούλομαι je veux (latin volo)
γαμέω-ῶ j’épouse (latin uxorem duco, nubo)
γίγνομαι je nais (latin nascor), je deviens (latin fio). D’où ἐγγίγνεσθαι (peut signifier « se produire »), παραγίγνομαι (j’assiste à, je surviens, je secours), περιγίγνομαι (je surpasse ; je subsiste)
γιγνώσκω j’apprends à connaître (latin (cog)nosco), je comprends, je pense. D’où ἀναγιγνώσκω je discerne, je lis ; ἀγνοέω-ῶ j’ignore, διαγιγνώσκω je discerne, je décide ; καταγιγνώσκω (je remarque, je juge, j’accuse, je condamne)
γράφω j’écris, j’inscris (comme ἀπογράφω), je peins, j’assigne en justice (comme ἀπογράφω également)
δανείζω je prête
δείδω, δέδοικα je crains (latin metuo)
δείκνυμι je montre (latin ostendo). D’où ἀποδείκνυμι (qui peut signifier je déclare, je désigne), ἐνδείκνυμι (qui peut signifier je dénonce, je poursuis en justice), ἐπιδείκνυμι (je montre, je prouve : cf. français « épidictique »)
δέχομαι j’accueille, je reçois, j’accepte (latin accipio). D’où ἀποδέχομαι, ὑποδέχομαι avec le même sens à peu près
δέω je manque de, j’ai besoin de ; au moyen δέομαι j’ai besoin de, je demande ; à la forme impersonnelle : δεῖ il faut. D’où προσδέω et προσδέομαι j’ai besoin en outre de, je demande en outre
δηλόω-ῶ je rends évident
διάκειμαι (hellénisme, sans équivalent lexical en français) je suis dans telle ou telle disposition
διδάσκω j’enseigne, j’instruis (latin doceo)
δίδωμι je donne (latin do). D’où ἀποδίδωμι je rends, ἐκδίδωμι je confie, je publie, ἐπιδίδωμι (peut signifier je progresse), μεταδίδωμι (je donne une part), παραδίδωμι je livre, je transmets, προδίδωμι je trahis ou je livre, μεταδίδωμι
δικάζω je juge (latin judico), et δικάζομαι moyen : je suis en procès avec. D’où ἀδικέω-ῶ je suis injuste, je suis coupable (envers quelqu’un : accusatif sans préposition)
δοκέω-ῶ je semble, je semble bon, je pense, je juge bon, je décide (latin videor, videtur). De la même famille : δοκιμάζω je mets à l’épreuve, εὐδοκιμέω-ῶ j’ai bonne réputation, προσδοκάω-ῶ (et προσδοκέω-ῶ) je m’attends à
δουλεύω je suis esclave (latin servio)
δύναμαι je peux (latin possum)
ἐάω-ῶ je laisse, je permets
ἐθέλω, ou θέλω je veux, je consens
ἐθίζω j’habitue. Au parfait passif, εἴθισμαι : j’ai l’habitude. Sur la même racine : εἴωθα j’ai coutume (latin adsuevi)
εἰκάζω je représente, je compare, je conjecture
εἰμι je suis (latin sum). Formes composées : ἔνειμι (ἔνεστι, parfois abrégé en ἔνι, peut signifier « il est possible »), πάρειμι (peut signifier, lui aussi, à la forme impersonnelle, « il est possible »), ἔξεστι (signifie « il est possible », « il est permis »), σύνειμι, ἄπειμι, μετεῖναι (être dévolu à + datif de la pers., et génitif ou accusatif de la chose), περίειμι (je suis supérieur, ou je survis), πρόσειμι (je suis attaché à, je suis le propre de), σύνειμι
εἶμι je vais (latin eo). D’où ἄπειμι, διέξειμι (je raconte, ou je parcours), εἴσειμι, ἔξειμι, ἐπιέναι (s’approcher, attaquer, venir à l’esprit, s’ajouter à), πάρειμι (je passe à côté de, je m’avance), πρόσειμι (je m’avance, je me présente)
εἴργω j’enferme (latin includo), j’écarte, j’empêche (latin prohibeo)
ἐλαύνω je pousse, je chasse, ou je m’avance. D’où ἀπελαύνω, ἐξελαύνω, avec des acceptions semblables
ἐλέγχω j’accuse, je réfute. D’où ἐξελέγχω (signification semblable)
ἐλέεω-ῶ j’ai pitié (latin misereor)
ἑλπίζω j’espère, je m’attends à (latin spero)
ἐνθυμέομαι-οῦμαι je réfléchis, je pense (latin cogito). Sur la même racine : ἐπιθυμέω-ῶ je désire
ἐξετάζω j’examine, j’interroge, ou j’admets comme prouvé
ἔοικα je semble, je ressemble
ἐπαινέω-ῶ je loue (c’est-à-dire je fais l’éloge, latin laudo)
ἐπιδημέω-ῶ je suis habitant du pays. Sur la même racine : ἀποδημέω-ῶ je suis absent
ἐπιμελέομαι-οῦμαι j’ai soin de, je m’occupe de (latin curo)
ἐπίσταμαι je sais (latin scio)
ἐπιχειρέω-ῶ j’entreprends, je tente. Sur la même racine : ἐγχειρέω-ῶ, même sens
ἕπομαι je suis (du verbe suivre ; latin sequor)
ἐράω-ῶ j’aime, je désire
ἐργάζομαι je travaille, je produis, j’accomplis (d’où ἐξεργάζομαι et κατεργάζομαι, mêmes sens à peu près)
ἔρχομαι je vais. D’où ἀπέρχομαι, διέρχομαι et διεξέρχομαι, εἰσέρχομαι, εἴσειμι, ἐξέρχομαι, ἐπέρχομαι, κατέρχομαι, παρέρχομαι, προσέρχομαι, synonymes des verbes composés d’εἶμι
ἐρωτάω-ῶ, *ἔρομαι (défectif) j’interroge, je demande (latin rogo)
εὑρίσκω je trouve (latin invenio). D’où ἐξευρίσκω (à peu près le même sens)
εὔχομαι je prie (latin precor)
ἔχω je tiens, je garde, j’ai. D’où ἀνέχω (je soutiens, ou je supporte), ἀπέχω (je m’éloigne, et ἀπέχομαι moyen je m’abstiens de), ἐπέχω (je tiens, j’occupe, je retiens, j’attends), κατέχω (je détiens, je contiens), παρέχω (je fournis), μετέχω (je participe), πρόεχω (je tiens d’avance, ou je surpasse), προσέχω (je dirige vers, j’applique à), ὑπέχω (je présente, ou je subis), ὑπέχω (je tends ou je présente, je subis ou j’encours)
ζάω-ῶ je vis (latin vivo)
ζηλόω-ῶ j’envie, ou je désire vivement
ζημιόω-ῶ je lèse, ou je punis
ζητέω-ῶ je cherche (latin quaero)
ἡγέομαι-οῦμαι je conduis, je commande, je pense (latin duco). D’où διηγέομαι-οῦμαι je raconte
ἥδομαι je me réjouis (latin delector)
ἥκω je suis arrivé. D’où προσήκω je concerne, ou je conviens
ἧμαι je suis assis (latin sedeo), je suis placé. D’où κάθημαι, avec approximativement le même sens
ἡτταομαι-ῶμαι je suis inférieur, je suis vaincu
θάπτω j’ensevelis
θαρρέω-ῶ j’ai courage, j’ai confiance (latin confido)
θαυμάζω j’admire, je m’étonne de (latin miror)
θέαομαι-ῶμαι je contemple (contemplor), je suis spectateur (specto)
θεραπεύω je soigne, je sers (latin colo)
θεωρέω-ῶ j’observe, je contemple
θηράω-ῶ je capture (latin capio), je chasse (venor)
θνῄσκω je meurs (latin morior). D’où ἀποθνῄσκω et καταθνῄσκω (même sens)
θύω je sacrifie
ἵημι je laisse, j’envoie (latin mitto). D’où ἀνίημι j’envoie vers le haut, et je lâche ; ἀφίημι je laisse aller, je permets, ἐφίημι (peut signifier je concède ou je permets, et à la voix moyenne ἐφίεμαι je convoite), μεθίημι et παρίημι (avec les mêmes acceptions à peu près que ἵημι), προΐημι (au moyen προΐεμαι je laisse échapper, je néglige, je perds)
ἱκετεύω (racine de ἥκω) je viens supplier, je supplie (supplico)
ἱκνέομαι-οῦμαι (racine de ἥκω) j’arrive (latin pervenio). D’où ἀφικνέομαι-οῦμαι (même sens), ἱκετεύω je viens en suppliant
ἵστημι je place [debout : latin statuo] (emploi transitif), ou je me place [debout : latin sto] (emploi intransitif). D’où ἀνίστημι (qui peut signifier je diffère), ἀφίστημι (j’éloigne, je suis différent, je fais défection), ἐξίστημι (à la voix moyenne ἐξίσταμαι je m’écarte), ἐφίστημι (au moyen ἐφίσταμαι peut signifier « je suis à la tête de »), καθίστημι (même sens à peu près que ἵστημι), μεθίστημι (je déplace, ou je change), παρίστημι (peut signifier j’inspire) ; προΐστημι (je place en tête, ou je suis à la tête), ὑφίστημι (peut signifier « je pose comme fondement », ou « je me charge », latin suscipio, ou « je résiste », latin sustineo), συνίστημι
καλέω-ῶ j’appelle (voco). D’où ἐγκαλέω-ῶ je réclame, je blâme, παρακαλέω-ῶ j’invite ou j’exhorte, προκαλέομαι-οῦμαι (moyen) je provoque, j’engage, j’assigne en justice, προσκαλέω-ῶ je mande, ou je cite (en justice)
κεῖμαι je suis étendu (latin jaceo), je suis situé. D’où διάκειμαι, sans équivalent en français : je suis dans tel état (accompagné d’un adverbe qui en complète le sens)
κελεύω j’ordonne (latin jubeo)
κινδυνεύω je cours un danger, je risque de
κινέω-ῶ je mets en mouvement (latin moveo)
κλάω ou κλαίω je pleure (latin fleo)
κλέπτω je dérobe
κλύω (poétique) j’entends, j’écoute, j’obéis
κομίζω je prends soin, j’emmène (pour mettre en lieu sûr), et au moyen κομίζομαι j’emporte
κοσμέω-ῶ j’orne, ou j’ordonne
κρατέω-ῶ je me rends maître de, ou je suis maître de
κρίνω je sépare, je décide, je juge, j’estime. D’où ἀποκρίνομαι je réponds
κρύπτω je cache, d’où ἀποκρύπτω (même sens)
κτάομαι-ῶμαι j’acquiers
κτείνω je tue. D’où ἀποκτείνω, κατακτείνω (même sens)
κωλύω j’empêche (latin prohibeo)
λαγχάνω j’obtiens par le sort
λαμβάνω je prends (latin capio). D’où ἀπολαμβάνω (je recouvre, je retire), καταλαμβάνω (qui peut signifier je comprends), μεταλαμβάνω (je prends une part, je change ou j’échange), παραλαμβάνω (je m’empare de, je trouve, je comprends, de même que pour συλλαμβάνω à peu près), προλαμβάνω (je prends d’avance, je présume), ὑπολαμβάνω (j’accueille, je succède, je comprends, je pense)
λανθάνω (sans équivalent exact dans le lexique français) : j’échappe à la connaissance de
λέγω je parle, je dis (latin loquor, dico). D’où ἀντιλέγω je parle contre, je réplique, διαλέγω (je mets à part, et διαλέγομαι moyen « je converse » ou « je discours »), ἐκλέγω je choisis ou j’enlève, συλλέγω je rassemble. Sur la même racine : ἀπολογέομαι-οῦμαι je me défends, λογίζομαι je compte, ja calcule, ὁμολογέω-ῶ je conviens, je reconnais
λείπω je laisse. D’où ἀπολείπω j’abandonne, je m’éloigne, je manque, je cesse, ἐκλείπω j’abandonne, je cesse, je disparais, ἐλλείπω je néglige ou je suis distancé, ou je suis insuffisant, καταλείπω, παραλείπω et ὑπολείπω (approximativement le même sens que λείπω)
λεύσσω je vois, je regarde
λοιδορέω-ῶ j’injurie
λυμαίνομαι je maltraite
λυπέω je chagrine
λύω je délie, je dissous (latin soluo). D’où ἀπολύω (qui peut signifier j’acquitte), διαλύω et καταλύω (qui peuvent signifier je fais cesser)
λυσιτελέω-ῶ (racine de λύω) je suis avantageux (latin prosum)
μαίνομαι je suis fou (latin furo)
μανθάνω j’apprends, je comprends
μαρτυρέω-ῶ je témoigne (latin testor), d’où διαμαρτυρέω-ῶ je témoigne pour, et καταμαρτυρέω-ῶ je témoigne contre
μάχομαι je combats (latin pugno)
μέλει + datif « être un objet de souci pour ». Sur la même racine : ἀμελέω-ῶ je néglige, ἐπιμελέομαι-οῦμαι je m’occupe de, μελετάω-ῶ même sens
μέλλω je suis sur le point de (indique un futur proche). Sur la même racine : aoriste ἔμολον de βλώσκω je vais
μέμφομαι je reproche, je blâme
μένω je reste (latin maneo). D’où ἐμμένω (peut signifier je reste fidèle à, ou je subsiste), ὑπομένω j’attends, je supporte
μιμέομαι-οῦμαι j’imite
μιμνῄσκω (même racine que μανθάνω) je fais souvenir, et μιμνῄσκομαι moyen : je me souviens (latin memini). D’où ἀναμιμνῄσκω (même sens). Sur la même racine : μνημονεύω je me rappelle, je rappelle
μισέω-ῶ je déteste (latin odi)
μισθόω-ῶ j’engage moyennant salaire ; ou je suis salarié
ναίω j’habite
νέμω Actif ou moyen : j’attribue ou je distribue ; actif : je fais paître. Sur la même racine : νομίζω je pense, je considère comme, νομοθετέω-ῶ je légifère, παρανομέω-ῶ j’enfreins la loi
νικάω-ῶ je vaincs (latin vinco)
νοέω-ῶ je comprends, j’ai dans l’esprit, je signifie. D’où διανοέομαι-οῦμαι je pense, je médite, νουθετέω-ῶ je critique, j’avertis ; ὁμονοέω-ῶ je suis d’accord
οἶδα (défectif) je sais (latin scio). D’où σύνοιδα j’ai conscience de
οἰκέω-ῶ j’habite, je gouverne. D’où διοικέω-ῶ, κατοικέω-ῶ (mêmes sens), συνοικέω-ῶ je vis avec
οἰκτ(ε)ίρω j’ai pitié (latin misereor)
οἴομαι, οἶμαι je pense, je crois
ὀκνέω-ῶ j’hésite
οἴχομαι je pars ; je suis perdu
ὄλλυμι je fais périr, et au moyen « je péris » (latin perdo, pereo). Ἀπόλλυμι et διόλλυμι mêmes sens, approximativement.
ὀνομάζω je nomme (latin nomino)
ὁρμάω-ῶ je m’élance
ὁράω-ῶ je vois (latin video). D’où εἰσοράω-ῶ je contemple, ou je veille sur ; καθοράω-ῶ ; περιοράω-ῶ je regarde avec soin, ou je regarde avec indifférence (d'où : je laisse faire), προοράω-ῶ je prévois (latin provideo), ὑπεροράω-ῶ je méprise
ὀργίζομαι je me mets en colère
ὀρθόω-ῶ je dresse, je redresse. D’où ἐπανορθόω-ῶ je corrige, κατορθόω-ῶ (qui peut signifier « je réussis »)
ὁρίζω je délimite (latin finio, definio)
ὀφείλω je dois (latin debeo). Sur la même racine : ὀφλισκάνω je suis condamné, ou je me rends coupable de
παιδεύω j’éduque
πάσχω je subis, je souffre (latin patior). Εὖ πάσχω je suis heureux
παύω je fais cesser, παύομαι moyen je cesse
πείθω je persuade, πείθομαι moyen j’obéis (latin persuadeo, persuadeor)
πειράω-ῶ j’essaie (latin experior, tempto)
πέμπω j’envoie (latin mitto). D’où ἐκπέμπω, μεταπέμπομαι (je fais venir)
περάω-ῶ je traverse (latin transeo)
πίνω je bois (latin bibo)
πιπράσκω je vends (latin vendo)
πίπτω je tombe (cado). D’où ἐκπίπτω (qui peut signifier « je suis chassé, exilé »), ἐμπίπτω, περιπίπτω (je tombe sur, ou dans), προσπίπτω (je me jette contre), συμπίπτειν (tomber sur, ou survenir)
πιστεύω je crois (latin credo), je confie. D’où ἀπιστέω-ῶ je ne crois pas
πλέω je navigue, d’où ἐκπλέω je m’embarque, καταπλέω je débarque
πληρόω-ῶ je remplis (latin : composés de pleo)
πλησιάζω je m’approche de, je fréquente
πλουτέω-ῶ je suis riche
ποιέω-ῶ je fais, je compose. D’où εἰσποιέω-ῶ j’introduis, et au moyen εἰσποιέομαι-οῦμαι j’adopte ; προσποιέω-ῶ je gagne, ou je fais semblant (au moyen, mêmes sens)
πολεμέω-ῶ je fais la guerre
πολιτεύω je suis citoyen (surtout πολιτεύομαι moyen)
πονέω-ῶ je peine, je souffre (latin laboro)
πορεύω je fais avancer, et à la voix moyenne πορεύομαι : je m’avance
πορίζω (même racine que πειράω-ῶ) je procure (praebeo). Sur la même racine également : ἀπορέω-ῶ je suis embarrassé, je suis pauvre, εὐπορέω-ῶ j’ai en abondance, j’obtiens, ou je procure
πράττω je fais, parfois : je fais payer. D’où διαπράττομαι moyen, j’accomplis, je fais en sorte que, εἰσπράττω je fais payer (latin exigo)
πρέπω je me distingue, ou je conviens. Πρέπει impersonnel : il convient (de…), latin decet
πρεσβεύω je suis âgé (donc respectable), ou je respecte, ou je suis ambassadeur
πρίαμαι j’achète
πυνθάνομαι je m’informe
ῥίπτω je jette (latin jacio)
σέβω je vénère, et au moyen je crains (un dieu). D’où ἀσεβέω-ῶ je suis impie
σημαίνω je fais signe (latin signum do), ou je signifie (latin significo)
σιγάω-ῶ je me tais (latin taceo). Sur la même racine : σιωπάω-ῶ (même sens)
σκέπτομαι j’examine. Sur la même racine : σκοπέω-ῶ (même sens approximativement)
σκευάζω je prépare (latin paro). D’où κατασκευάζω et παρασκευάζω (avec la même signification à peu près)
σπεύδω j’agis avec empressement (latin studeo), je me hâte
σπουδάζω j’agis avec empressement (latin studeo), je me hâte. Sur la même racine : σπουδάζω je m’applique activement à quelque chose, je suis sérieux
στείχω je m’avance (en rang)
στέλλω j’équipe, je fais venir, j’envoie. D’où ἀποστέλλω j’envoie, je renvoie ; ἐπιστέλλω j’envoie, je commande à
στένω je gémis (latin gemo)
στέργω je chéris, ou je me contente de
στερέω-ῶ je prive (latin privo). D’où ἀποστερέω-ῶ, même sens
στεφανόω-ῶ je couronne
στρατεύω je fais une campagne (militaire). Sur la même racine : στρατηγέω-ῶ (racine de ἄγω) je suis stratège (cf. aussi χορηγέω-ῶ je suis chorège)
στρέφω je fais tourner
σφάλλω je fais tomber, et à la voix passive je tombe, ou je me trompe
σῴζω je sauve (latin servo)
τάττω je place, je range. D’où προστάττω j’ordonne (c’est-à-dire je donne un ordre) et συντάττω je range, je dispose
τελέω-ῶ j’accomplis, je paie, j’initie (sens religieux). D’où διατελέω-ῶ (qui peut signifier je continue de). Sur la même racine : τελευτάω-ῶ je finis, ou je meurs
τέμνω je coupe, ou je ravage
τίθημι je pose (latin pono), je mets, j’admets. D’où ἀνατίθημι (je charge, je consacre), διατίθημι (je dispose), ἐντίθημι, ἐπιτίθημι (je place sur, j’inflige, ἐπιτίθεμαι moyen je m’attaque à), κατατίθημι (je dépose, d’où je paie), προτίθημι (je mets en avant, d’où je propose), προστίθημι (j’applique, j’impose, ou j’ajoute ; προστίθεμαι moyen j’attire à moi, je m’adjoins), συντίθημι (peut signifier « je conviens »), ὑποτίθημι j’offre et ὑποτίθεμαι moyen je pose en principe, j’admets
τιμάω-ῶ j’honore. D’où ἀτιμάζω je déshonore, je méprise, ἐπιτιμάω-ῶ je reproche, je critique, τιμωρέω-ῶ je secours, ou je venge (racines de τιμάω-ῶ et de ὁράω-ῶ)
τίνω je paie (latin solvo) ; au moyen τίνομαι je fais payer. D’où ἐκτίνω avec approximativement le même sens
τολμάω-ῶ j’ose (latin audeo)
τρέπω je tourne. D’où ἀποτρέπω détourner, ἐπιτρέπω je confie, je permets, j’ordonne, προτρέπω j’exhorte (cf. français « protreptique »)
τρέφω je nourris
τυγχάνω je trouve, j’obtiens, ou survenir, se trouver. D’où ἐντυγχάνω (même sens, approximativement). Sur la même racine : ἀτυχέω-ῶ ou δυστυχέω-ῶ je suis malheureux, εὐτυχέω-ῶ être heureux
τύπτω je bats, je frappe (latin ferio, caedo)
ὑβρίζω je me conduis avec excès, j’outrage
ὑπισχνέομαι-οῦμαι je promets
φαίνω je montre (ἀποφαίνω même sens approximativement) ; au moyen, je parais (latin videor). D’où ἀφανίζω je rends (ou je garde) invisible
φέρω je porte (latin fero). D’où ἀναφέρω (qui peut signifier « je reporte, je diffère »), ἀποφέρω (qui peut signifier « je dépose une accusation »), διαφέρω (je diffère ou je suis supérieur), εἰσφέρω, ἐκφέρω (qui peut signifier « je produis »), προσφέρω (je porte vers — ou contre —, j’ajoute, et au passif je me comporte), συμφέρω (je réunis, je rencontre, je suis utile)
φεύγω je fuis, je suis exilé, je suis défendeur (ou accusateur) — latin fugio. D’où ἀποφεύγω je suis acquitté, διαφεύγω et ἐκφεύγω j’échappe, καταφεύγω je me réfugie
φημι je dis
φθάνω je devance, je me hâte
φθονέω-ῶ je jalouse (latin invideo)
φιλέω-ῶ j'aime (latin amo)
φοβέω-ῶ j’effraie, et au passif : j’ai peur (latin terreo, terreor)
φράζω j’explique, je demande ou j’ordonne à quelqu’un. Φράζομαι moyen, chez Homère : je médite
φρονέω-ῶ j’ai telle pensée, tel sentiment, tel dessein. D’où καταφρονέω-ῶ je méprise. Sur la même racine : φροντίζω je me soucie de. Avec la racine de σῴζω : σωφρονέω-ῶ je suis sensé
φυλάττω je garde, je surveille, je veille à ce que. D’où διαφυλάττω, avec des acceptions semblables
φύω je fais pousser ; φύομαι moyen je nais, d’où au parfait πέφυκα je suis
χαίρω je me réjouis (latin gaudeo). Sur la même racine : χαρίζομαι je fais plaisir
χράομαι-ῶμαι j’emploie (latin utor). Peut désigner de nombreuses relations entre sujet et objet
χρῄζω j’ai besoin de, je demande
χωρέω-ῶ je m’avance (latin procedo), je me retire, ou je contiens. D’où συγχωρέω-ῶ se réunir, ou (con)céder
ψεύδω je trompe (latin fallo), et ψεύδομαι moyen : je mens (latin fallor). D’où καταψεύδομαι je mens ou je calomnie
ψηφίζομαι je vote, d’où καταψηφίζομαι je votre contre, je condamne
ὠνέομαι-οῦμαι j’achète
ὠφελέω-ῶ j’aide, je suis utile

Desk02 theme