Textes expliqués

Guillaume de Machaut, "Ne quier vëoir la biauté d'Absalon"...

« Ne quier vëoir la biauté d'Absalon... », ballade de Guillaume de Machaut (mort en 1377), dans le Livre du voir dit (manuscrit F, reproduit et traduit dans la coll. Lettres gothiques, livre de poche)

Ça commence pour Bernard… (l'incipit des Faux-monnayeurs de Gide)

« C’est le moment de croire que j'entends des pas dans le corridor [...] l'encombrante pendule qu’il venait de s’amuser à réparer. » (André Gide, Les Faux-monnayeurs, Folio p. 13-14)

Le début du roman est aussi un commencement radical pour son protagoniste Bernard : aussi cet incipit est-il pour le romancier une manière de penser sa propre liberté, en même temps que celle du personnage. Tout commencement est un moment crucial, dont les ondes de choc se répandent dans la suite.

Balzac. C'était horrible et gai... (description des galeries de bois)

Illusions perdues, II, « Un grand homme de province à Paris »

Lucien de Rubempré est un jeune poète ; il a quitté Angoulême pour tenter sa chance à Paris, et se faire publier. Il y rencontre un journaliste, Étienne Lousteau, qui l'emmène rendre une visite à Dauriat, libraire-éditeur installé dans les galeries de bois.

Desk02 theme